logo-vibrance.png

articles...

mental intellect/conscience humaine

mental supérieur / conscience divine

19784472_s.jpg

Combien de fois nous plaignons-nous de notre mental ou de notre ego... mais... savons-nous vraiment de quoi nous parlons? Je vais tenter de vous donner ma perception de ces mots d'après mes explorations, mes lectures et mes propres ressentis. 

mental intellect, ego, juge, victime, sauveur

Ce que je nomme MENTAL est en fait notre INTELLECT. Je le décrirais comme notre ordinateur de bord au coeur de notre cerveau rationnel. Il stocke tout ce que nous apprenons, les infos que nous voulons garder, certains souvenirs... C'est avec et grâce à lui que nous apprenons à lire, écrire, calculer, mémoriser de nombreuses données rationnelles, que nous avons la capacité de nous questionner, de faire des recherches, de matérialiser nos idées dans le monde tangible. Défilent sur l'écran de cet ordinateur cérébral toutes nos pensées, nos réflexions, nos cogitations mentales... Autant dire que l'écran est rarement "vide"... L'EGO serait pour moi le personnage qui est aux commandes de l'ordinateur. J'aime bien la vision du dessin animé VICE-VERSA. Je dirais que tous les personnages du dessin animé sont diverses facettes D'UN personnage qui les relie toutes. Celui-ci serait une sorte de représentation introjectée de nos éducateurs sous la forme du JUGE, celui qui juge ce que l'on fait, dit, pense, ressent et ce que l'autre fait, dit, pense, ressent, selon les infos stockées dans l'ordinateur de bord. Il peut aller jusqu'à nous saboter, nous censurer dans nos élans de changement pour nous protéger. Ce Juge est lié à un autre personnage clé: LA VICTIME. Le juge juge coupable, et la victime se sent coupable. Pour sortir de cette sensation insupportable, trouver quelqu'un d'autre à aider! Le SAUVEUR entre alors en scène. Ce trio infernal ne cesse d'agir à l'intérieur de nous, sans même qu'on s'en aperçoive, sauf si nous décidons d'en prendre conscience et de, pas à pas, sortir de ce PILOTAGE AUTOMATIQUE en redonnant à ce que l'on nomme parfois notre MENTAL SUPERIEUR ou CONSCIENCE DIVINE, les rênes du carrosse afin qu'il nous emmène là où notre essence souhaite véritablement aller: notre Réalisation d'être divin dans la matière! 

Le système d'alarme... ou comment nous éviter de souffrir

Cet ordinateur cérébral est connecté à des sortes de "serveurs" ou "banques de données"qui détiennent toutes les mémoires du passé. Il y a le serveur qui stocke les informations liées à l'incarnation présente, celui qui garde en mémoire les informations karmiques et ceux qui sont reliés à nos ancêtres, et même à l'histoire de l'humanité et au-delà. On pourrait les appeler inconscient personnel, familial, karmique, collectif, universel... Quand un événement survient dans notre quotidien qui réveille une mémoire désagréable, souffrante, douloureuse, voire traumatique, une alarme se met à sonner dans tous nos systèmes! ATTENTION DANGER! Notre mental intellect cherche alors la meilleure manière de nous éviter de souffrir! Il se base sur les événements du passé, ce qui a déjà été fait pour sortir de la souffrance! Or, nous ne sommes par véritablement sortis de la souffrance, nous avons juste trouvé le moyen de la fuir, de la tenir à distance... Comme elle cherche à être entendue, reconnue, pour être enfin libérée, elle va sans cesse revenir, comme une lettre qu'on reçoit de la poste. Si on ne l'ouvre pas, elle va se transformer en paquet de plus en plus gros, puis en lettre recommandée voire en avis de poursuite pour nous obliger à regarder! La Vie nous offre ces lettres, ces paquets à travers des événements extérieurs afin que l'on REGARDE enfin les blessures intérieures qui attendent leur libération! Mais comme elles sont bien protégées par nos carapaces, nos masques et nos croyances, et par le gardien de ces systèmes de défense, notre Juge intérieur, qui a fait le serment de nous protéger de toute souffrance, il va falloir faire preuve de ténacité, de volonté, de courage, de persévérance, de bienveillance et d'amour pour soi pour trouver le chemin de la sortie de cette prison, de cet enfer nous maintenant dans l'illusion d'un bonheur factice basé sur les lois de la consommation et de la dépendance. 

La construction de notre système de défense

Enfant, à chaque fois que nous avons vécu une émotion souffrante qui n'a pas été entendue, comprise, validée, transmutée, nous avons conclu une croyance. Si j'ai peur des monstres sous mon lit et que chaque soir, mes parents me disent qu'il n'y a pas de monstres, qu'il n'y a pas à avoir peur, que je suis une "poule mouillée" et qu'ils me laissent seul avec mes peurs... je vais continuer d'avoir peur mais je vais trouver le moyen de nier la peur, de la contourner, pour ne pas sombrer dans l'angoisse absolue et la folie. Je vais me convaincre que je ne dois pas avoir peur et vais construire des mécanismes de défense. Mon juge intérieur va me juger de "poule mouillée", me dire que je suis "chétif", que j'arriverai jamais à rien dans la vie etc... A chaque fois que j'aurai peur, ma victime se sentira coupable d'avoir peur car "ce n'est pas bien d'avoir peur, il n'y a même pas de monstres, j'ai des hallucinations, je suis un trouillard..." Adulte, à chaque fois que la peur se manifestera, l'alarme sonnera: "il ne faut pas avoir peur, attention!" et les mécanismes mis en place pour ne pas ressentir la peur se lèveront automatiquement! Soit critiquer l'événement qui fait peur, juger celui qui a peur, rationnaliser, etc... L'enfant qui a eu peur est encore vivant à l'intérieur de nous. Il est barricadé à l'intérieur des murs de protection, tout seul, protégé par un système de défense qui lui a permis de "survivre" à ses peurs enfant. A l'époque nous avions besoin des adultes pour être rassuré. Arrivé à l'âge adulte, nous sommes assez mature pour affronter ces peurs et y faire face, les comprendre et ramener la sécurité à l'intérieur de l'adulte et de l'enfant. Tant que nous n'allons pas rencontrer cet enfant prisonnier de son passé dans la mémoire traumatique enregistrée dans une mémoire stockée dans ce que j'ai nommé plus tôt une sorte de "serveur" ou "banque de données", nous continuerons de REAGIR à chaque situation de peur de la même façon, en pilotage automatique. Et nous nous jugerons et jugerons les autres, nous sentirons victime et chercherons probablement à sauver le monde de toute peur... En ne réalisant pas que le seul à être "sauvé" de sa prison émotionnelle, de l'illusion de ses croyances (être une "poule mouillée" notamment), c'est l'enfant que l'on était. 

 

LE livre de la Loi (humaine déconnectée et séparée du divin)

Enfant, nous avons donc intégré la manière dont nous avons été récompensé ou puni, aimé ou rejeté, reconnu, méprisé ou ignoré et nous reproduisons adulte sur nos propres agissements et ceux des autres cette manière de juger, évaluer, critiquer, noter. Tout est stocké dans une sorte de Bible, que les Toltèques nomme le LIVRE DE LA LOI personnel qui est lui-même relié au Livre de la LOI de la famille, de la société, de l'école, du travail, de la religion, la médecine, la science etc... Ces livres détiennent les lois qui sont les croyances, les dogmes, les conditionnements, à partir desquelles nous vivons notre vie sur Terre. Toutes les injonctions qui nous disent la bonne et la mauvaise manière d'agir, de se comporter, ce qu'il est autorisé ou non de dire, de faire, selon le code moral de nos éducateurs, de nos dirigeants, qu'ils soient politiques, scientifiques, religieux. Il détient aussi toutes les croyances que nous nous sommes nous-mêmes forgés au cours de nos vécus. Du style: "Je suis nulle", "Je dois être parfaite pour qu'on m'aime"etc... Le Juge est le gardien de ce livre! Il tente de nous le faire respecter coûte que coûte car ce livre détient, selon lui, LA vérité! C'est le filtre, les lunettes, à travers lesquelles nous regardons et interprétons le monde. 

comment sortir de ce pilotage automatique? 

Pour sortir de cet enfer, il est nécessaire de prendre conscience du rôle de notre mental intellect qui est de réaliser dans la matière, grâce à ses capacités extraordinaires, nos aspirations profondes. Son rôle est d'être l'humble serviteur du mental supérieur, notre conscience divine, qui elle, a une vision plus large du monde et de la vie, au-delà du plan terrestre matière. Elle n'est pas piégée dans l'illusion de la séparation, elle sait que nous sommes un être divin dans un corps d'humain et que notre mission est de nous souvenir de notre identité divine dans ce corps! Le mental intellect lui est limité. Il est relié à la densité de la matière et ne peut percevoir au-delà. Notre raison nie donc tout ce qui n'est pas étiquetable, compréhensible, par le mental intellectuel, nous enfermant dans une vision du monde fermé, séparé de notre réelle identité cosmique divine. Ce n'est qu'en lâchant le contrôle de l'égo, en allant au-delà du voile de l'illusion, que nous pouvons sentir à l'intérieur de nous, comprendre au-delà de la raison, la réalité de notre être multidimensionnel. Quand nous arrivons à cet endroit et que nous laissons les commandes de notre ordinateur de bord à cette conscience supérieure, elle nous guide vers la Réalisation de notre essence. Et notre mental intellectuel se chargera de trouver les moyens dans la matière pour agir! Il n'y a pas de notion d'infériorité ou de supériorité! La conscience divine n'est pas supérieure à la conscience humaine! Elle voit juste plus large! Chacun son rôle! La conscience divine donne les infos à partir de notre essence divine, et la conscience humaine agit pour mettre dans la matière sur Terre les aspirations de notre âme afin d'être heureux et de vivre le Paradis sur Terre! 

 

Le nouvel âge d'or

Ceci ne peut se faire que si nous avons le courage de regarder nos mécanismes de défense, notre Livre de la Loi, les croyances héritées, les soi-disant vérités détournées, et que nous libérons les traumas à la base des croyances qui dirigent notre vie. Cela nous demande de plonger au coeur des émotions souffrantes pour les libérer et retrouver enfin la paix! En libérant ces mémoires traumatiques, le système d'alarme n'a plus de raison de s'agiter puisque nous n'avons plus peur de voir et transmuter les souffrances passées, car nous savons que nous sommes des souverains créateurs de notre vie! Alors, nous ne manifestons plus d'événements cherchant à nous révéler nos manques, nos blessures, nous voyons le monde avec les yeux de la paix et au lieu de réagir, de vivre l'enfer sur Terre, nous rayonnons notre essence lumineuse au coeur de notre humanité et vivons l'âge d'or, le Paradis retrouvé sur Terre! 

Qu'il en soit ainsi, pour chaque être humain!