logo-vibrance.png

articles...

enfant intérieur conditionnement / croyances

enfant-interieur.jpg

Je vais aborder ce thème en vous parlant de ma propre expérience, de comment mon enfant intérieur, en étant blessé, s'est conditionné et emprisonné dans une vision du monde limitée, ainsi que de mon processus pour l'affranchir et l'aider à retrouver son identité d'enfant divin, libre, authentique, joyeux et spontané, innocent, insouciant et lumineux... autrement dit... divinement parfait! Au moment où j'ai débuté mon processus d'individuation, je n'avais aucun souvenir de mon enfance, me faisant penser que "tout s'était bien passé pour moi! J'ai eu la chance de ne pas être maltraitée, d'avoir des parents toujours présents qui s'occupaient de moi. RAS." Alors pourquoi ces vagues dépressives me soulevant si régulièrement? pourquoi ces émotions chaotiques? ces pensées dévalorisantes? ce sentiment de ne pas être à ma place, de ne rien comprendre à ce monde? pourquoi cette quête insatiable du sens de la vie? 

retrouver la mémoire...

C'est grâce à ma 1e fille que j'ai véritablement plongé dans mes mémoires traumatiques et que j'ai suivi le fil d'Ariane me menant aux souvenirs qui me permettraient enfin de guérir et savoir qui JE SUIS... Une angoisse inconnue m'a submergée alors, m'obligeant à ouvrir les fenêtres pour aller respirer! Ce petit être en moi ramenait à ma mémoire cellulaire le trauma de la perte de mon jumeau in-utéro. A ce moment-là, à quelques jours de vie dans le corps de ma propre mère, j'ai établi les croyances de base de mon Livre de la Loi: "je suis un monstre, j'ai tué mon frère, je ne mérite pas de vivre, je ne suis pas digne d'être aimée, je suis coupable!" Devenir mère m'a questionnée sur comment je voulais être mère et à faire des choix suivant l'appel de mon âme, peu importe ce que mon entourage en pensait! "Je sens... que c'est ce que je dois faire!" Autour de cette évidence, mes émotions et mes pensées vivaient les montagnes russes! Je pleurais, je cogitais, je culpabilisais... mais rien ne pouvait m'éloigner de ce que je savais devoir faire pour accompagner ma fille sur cette Terre, selon les murmures de mon âme en quête du sens de la vie. Au fil des suivis thérapeutiques et des connaissances acquises pendant mes formations d'art puis de danse thérapeute, je retrouve mes mémoires traumatiques. Comment mon âme a souffert d'arriver sur Terre sans être vue, reconnue, aimée en tant qu'âme, comment le foetus a vécu l'enfer dans le ventre de ma mère, comment le nourrisson que j'étais a été nourri des angoisses de mon entourage, comment ma petite de 2 ans s'est sentie abandonnée durant un séjour à l'hôpital, etc... 

vision élargie de la situation ou... contrats d'âmes

L'âme choisit ses parents en lien avec les blessures qu'elle n'a pas encore réussi à guérir sur son chemin de vie. En les réactivant dans cette nouvelle incarnation, elle a la chance de pouvoir enfin les transmuter et s'en libérer! Une chance oui, quand on voit la situation d'au-dessus! Car quand on est au fond du trou, au coeur des souffrances... c'est plutôt la haine, la rancoeur, la révolte, l'injustice qui prennent toute la place! Souvent, nous choisissons des êtres avec qui nous avons déjà vécu diverses aventures, parfois dans un rôle de bourreau, parfois dans un rôle de victime. Nous avons donc dans cette nouvelle vie la possibilité de nous pardonner à nous-même pour nos erreurs passées et de pardonner aux autres pour leurs propres erreurs et nous libérer du karma, des liens toxiques et des jeux de pouvoir entre nos âmes. Tant que cela n'est pas réalisé dans la matière, le jeu recommence! Game over... encore une partie? Evidemment ce n'est pas notre mental intellect qui dirige bien souvent notre vie sur Terre qui prend cette décision! Nous sommes plus que ce corps, que nos émotions et nos pensées limitées! Notre âme garde les mémoires de tout notre chemin de vie, depuis sa création au coeur de la matrice divine! Pas à pas, si notre âme l'a décidé, et si notre personnalité dans cette vie ne s'y refuse pas, nous remontons le fil et retrouvons la mémoire de qui nous sommes et de ce que nous sommes venus guérir et vivre dans cette incarnation. Nous nous libérons progressivement de la prison de nos conditionnements et de ceux de la matrice 3D linéaire et séparée des lois divines, autrement dit, nous nous éveillons, nous sortons de l'état d'être "endormi" dirigé par nos traumas et redevons les souverains créateurs de notre vie! 

 

Le livre de la Loi

Don Miguel Ruiz dans son célèbre livre Les quatre accords toltèques, décrit magnifiquement la création de notre Livre de la Loi, qui est un peu notre Bible intérieure, un Livre de référence sur lequel notre Juge intérieur va diriger notre vie! Il contient toutes les règles de vie, les lois familiales, religieuses, sociétales, etc. que nous avons apprises dans l'enfance à travers l'éducation. Don Miguel Ruiz le nomme processus de domestication. Tout ce que nous pensons sur tous les thèmes découlent de ces avis, pensées, dogmes, croyances, lois, qui nous ont été transmis par nos parents, nos éducateurs, les adultes nous entourant, les journaux, les livres... Nous créons également nos propres croyances selon les traumas vécus. Je donne un exemple dans l'article mental/égo/conscience. Mes croyances les plus ancrées sont: "Je suis nulle, je suis incapable, les autres savent mieux que moi, je ne sais rien..." A partir du moment où une croyance est inscrite dans notre Livre intérieur, elle détient la vibration d'une Vérité absolue. Tout ce qui prouvera l'inverse sera contredit, dévalorisé, rejeté, refusé, dénigré, projeté sur l'autre avec colère. Mes propres croyances sont basées sur un manque de confiance et d'estime de moi, découlant d'un manque de Reconnaissance, d'Amour et de Sécurité intérieure. Comme tout manque cherche à être comblé, notre personnalité va tout faire pour chercher à combler ces manques à l'extérieur de soi. Ma stratégie pour m'attirer de l'attention pour me sentir aimée, valorisée, vue, reconnue est la perfection (la petite fille parfaite!). Etre parfaite pour cacher mon imperfection! Quand les personnes me félicitent pour une performance scénique, un cours, un article, mon égo est valorisé, je me sens vue, reconnue, aimée... mais... comme je ne le ressens pas au fond de moi, ce n'est qu'un sentiment façade qui sera brisé dès qu'une personne me jugera, dès que je ne recevrai pas de commentaire positif... Je deviens alors dépendante de l'extérieur pour me nourrir de ce sentiment de me sentir aimée... A chaque fois que je me trompe, que je fais une erreur, je me juge et me sens coupable... L'enfer sur Terre! Ce livre de la Loi est relié au livre de la Loi de mon père, de ma mère, de ma famille, de la lignée, ainsi que de chaque personne avec qui j'ai eu un contact d'ordre relationnel (professeur, curé, amis, amoureux...). Ces livres personnels sont reliés aux livres de chaque thème de la société qui disent comment il faut se comporter, à quoi il faut croire ou ne pas croire, ce qui est bien ou mal... 

Processus de déconstruction ou... comment sortir de l'illusion

Ce livre est une prison énergétique tout autour de nous. Nous sommes piégés dans la construction mentale de ces croyances qui disent être LA Vérité alors qu'elles découlent des croyances de tous les systèmes détournés des lois divines (religion, politique, médecine, éducation, histoire, etc...) ainsi que de nos mémoires traumatiques et de nos émotions souffrantes. Ce livre est pur illusion, mensonge, détournement des lois divines... Mais tant que je les considère comme étant LA vérité, je ne pourrai pas les remettre en doute! Déconstruire les murs de ma prison m'a pris de nombreuses années! Je continue d'ailleurs encore le cheminement de prise de conscience de mes mensonges intérieurs afin de retrouver la vérité de mon essence divine (qui JE SUIS au-delà de ma personnalité dans cette vie) et la vérité du monde et de la Vie selon les lois divines. Comment faire alors, concrètement, pour ne plus être piloté automatiquement par ces mécanismes, ces conditionnements et ces croyances? Notre meilleure alliée est notre âme! Comme une partie d'elle est connectée à notre essence, elle ne cessera de tenter de nous montrer le chemin de ce que nous avons décidé de venir guérir et vivre dans cette incarnation. Elle travaille de concert avec La Vie (non pas la vie que nous vivons au quotidien, mais l'Intelligence de LA Vie, celle qui est là, partout, en toute chose, que je pourrais aussi nommer le divin en nous) et tous ses serviteurs (les guides de lumière, les animaux totems, les éléments, la nature, etc...) dont notre Présence JE SUIS, notre Conscience divine qui a accès direct aux lois divines. Quand nous sommes perdus dans la conscience humaine 3D et le livre de la Loi, nous avons beaucoup de peine à entendre les infos venant de notre âme ou de notre Conscience divine. Alors ils transmettront leurs messages au travers de notre vie quotidienne en nous envoyant des signes. Notre âme cherche à guérir ses traumas, à vivre sa mission de vie, alors parfois des événements difficiles surviennent (accident, maladie, burn out, deuil, rupture etc.) afin de nous remettre sur le bon chemin, de nous aider à prendre conscience des errances de nos personnalités. Une des premières choses à faire donc est de s'arrêter et d'écouter le murmure de son âme. Quelles sont mes valeurs? Qu'est-ce qui me nourrit véritablement? Et pas à pas, je peux me laisser guider vers la prise de conscience de mes blocages, de mes traumas, de mes croyances qui m'empêchent de voir l'être divinement parfait que je suis, au-delà de mon humanité imparfaite, dissoudre les croyances limitées et accueillir au coeur de mes cellules et de mon ADN l'être divin que je suis de toute éternité! 

Retrouver la mémoire... suite

Retrouver la mémoire est, dans un premier temps, douloureux... Cette perte de mémoire est avant tout une protection contre l'INSUPPORTABLE du vécu traumatique. Le bébé, l'enfant qui vit l'angoisse au plus profond de son être, cherchera à se protéger en créant des carapaces autour de lui pour ne plus "sentir" l'angoisse. Mais ces mémoires restent vivantes au coeur des tissus de notre corps, attendant leur libération au moment où nous serons assez mature pour les voir, les sentir et les transmuter. Heureusement, notre système de défense nous empêche d'accéder à ces mémoires tant que nous ne sommes pas prêts, pas assez solides, ancrés, confiants, présents, pour accueillir la mémoire. La mémoire revient donc souvent progressivement. Comme je l'ai dit, pour moi, c'est l'arrivée de ma fille qui a ouvert la boîte de pandore. Des thérapeutes, des formateurs, des auteurs, des guides spirituels, m'ont guidée dans cette exploration de mes mémoires. Pas à pas j'ai pu retrouver des bribes de ce passé refoulé, d'abord mentalement, puis émotionnellement. Plus je me construisais, plus je pouvais aller profondément à la rencontre de mon enfant intérieur, ou d'une mémoire passée. Mes outils me permettaient progressivement de ne plus me perdre totalement dans la souffrance, mais de la sentir tout en gardant une partie de moi dans l'adulte qui peut entendre et réconforter l'enfant, emprisonné dans la mémoire traumatique. Ce n'est que lorsque j'ai découvert la réalité de mes parents divins, que j'ai pris conscience de mon identité divine, que j'ai ancré en moi cette vérité que mon enfant intérieur a accepté de lâcher les croyances créées et revenir au coeur de sa véritable identité d'enfant de la Vie! Alors que je n'arrivais toujours pas à entrer dans une mémoire traumatique liée à mon incarnation dans le ventre de ma mère, je suis allée vivre une séance de plante médecine, qui m'a permis, parce que j'étais prête, à plonger au coeur de la mémoire. J'étais le foetus, le nourrisson, la petite fille, l'ado, sans carapace, sans filtre. Enfin j'accédais à la mémoire traumatique brute... à l'INSUPPORTABLE! Il m'a fallu l'aide d'une plante médecine pour aider mon mental à lâcher le contrôle. Mais c'est parce que j'avais tous les outils pour ne pas me perdre dans cet insupportable que j'ai pu y aller et sentir le trauma! Je ne veux pas dire par là que tout le monde doit passer par là. C'est le chemin que mon âme m'a murmuré pour que je puisse enfin libérer ces mémoires traumatiques et accepter de lâcher prise, de ne plus me sentir victime impuissante, reprendre les rênes de ma vie, accueillir les mémoires lumineuses enfouies sous les mémoires traumatiques et accepter de devenir le guide spirituel que JE SUIS au-delà de ma personnalité. Suite à cet événement, j'ai dû affronter tout ce qui me reliait encore à la dépendance affective et ce fut atroce et rédempteur! J'ai vécu la grâce de libérer ma petite fille intérieure de ses blessures, en les retraversant, et en l'aidant à les transmuter. C'est devenu possible car je savais que ces croyances n'étaient que des illusions et elles n'avaient ainsi plus de prise sur cette partie de moi éveillée! Mon enfant intérieur blessé retrouve doucement sa pureté d'enfant de la Vie, son Innocence, son Insouciance, sa Joie, sa Créativité et j'OSE... enfin... me montrer... rayonner ma lumière et enseigner le chemin des Retrouvailles avec le Soi divin en chacun. 

Mode d'emploi

Pas de mode d'emploi précis donc... Ton âme sait mieux que quiconque à l'extérieur de toi ce qui est juste pour toi, et à quel moment! Alors... fais silence... et écoute... sens... ressens... ce frisson, cette sensation... qui te guidera vers la bonne personne, vers le bon livre, vers... la suite... de ton chemin de Réalisation de ta vibration divine dans la matière, dans cette vie, sur cette Planète!